La déception de l’évènement « Made in Paris »

Par un beau week-end ensoleillé à Paris, hors de question de rester chez soi. Puisque j’ai pris comme résolution pour cette année de tout faire pour connaître un peu mieux ma ville, l’évènement « Made in Paris » était un incontournable sur ma liste de choses à faire. Gratuite, l’ « exposition » se tenait à l’Hôtel de Ville et proposait de « dévoiler tout ce qui se fabrique à Paris« . Dans la lignée du projet de la maire de la ville de remettre l’amour de Paris au goût du jour, il s’agissait de montrer le savoir-faire d’entreprises établies à Paris, dans de nombreux domaines : mode, loisirs, alimentation, maison…

img_9007

Alors, m’y prenant un peu au dernier moment (l’évènement prend fin le samedi 22 octobre prochain), j’ai été me faire ma propre idée ! Très honnêtement, le concept en lui-même est assez chouette : premièrement, proposer de revaloriser un peu l’artisanat et le savoir-faire parisien est plutôt une bonne idée – car on connaît de Paris ses monuments, ses rues, ses musées et ses parisiens un peu grincheux, mais quant à savoir ce qui se produit à Paris, c’est parfois un peu plus hasardeux ; deuxièmement, l’évènement est assez ludique et destiné à une très large population : enfants, adultes, touristes, simples curieux… Et la mairie a bien mis en avant un argument phare pour attirer le chaland : « dégustation offerte à l’intérieur ». Difficile de résister dans ces conditions ! Seulement voilà, une fois à l’intérieur de l’hôtel de ville, c’est la déconvenue totale. Non pas que l’évènement soit absolument raté – simplement, ce n’est pas exactement conforme aux attentes créées. En fait d' »exposition » ou d' »évènements », deux minuscules salles reliées par un couloir s’enchaînent – le tout est bouclé en une quinzaine de minutes. Quasiment aucune explication : chaque domaine de production s’accompagne simplement de quelques lignes pour expliquer que « les arts décoratifs ont pignon sur rue à Paris depuis plus de 100 ans » ou que « la capitale a ses propres recettes, fruit des brassages qui l’ont traversée ; le terroir parisien existe« . Mais en-dehors de ça, le visiteur passe simplement au milieu de grands panneaux en bois posés contre les murs, sur lesquels ont été collés divers objets fabriqués à Paris ainsi que leur maison de production et l’adresse de celle-ci : bicyclette, stylo à bille, baguette de tel boulanger, maroquinerie… C’est un peu frustrant : en apprendre un peu plus sur l’histoire de telle ou telle maison, savoir comment est fabriqué précisément tel objet, aurait pourtant été très intéressant et aurait constitué un plus indéniable pour l’évènement. Au lieu de quoi, on est contraint d’errer au milieu des objets présentés, en se sentant un peu désoeuvré et en restant sur sa faim.

img_9010

img_9019

img_9020

Et puisqu’on parle de faim, autant évoquer cette fameuse « dégustation » qui aurait pu relever un peu l’ensemble ! Je ne sais pas si les produits proposés varient en fonction des jours et mon avis ne vaut donc que pour le moment où je m’y suis rendue. La dégustation proposée se résumait à un gobelet de café « Comptoirs Richard » et un fond de bière artisanale. Le café était délicieux et embaumait bien la pièce – rien à redire sur ce plan-là ! Mais vu l’ampleur des moyens développés pour faire la promotion de l’évènement et l’accent placé sur ladite dégustation, c’est un peu décevant.

Une installation était tout de même intéressante : dans la première pièce, une sorte de carte en relief de chaque arrondissement montrait l’emplacement des entreprises dont étaient issus les produits mis en avant. Le dispositif est très visuel et permet de se rendre compte de la richesse artisanale de certains arrondissements, et au contraire du « manque » qu’il y a dans d’autres (qui peuvent par ailleurs être très riches en termes de vie culturelle ou sociale, ou très sympathiques à visiter !). En fait, c’est cela qui est dommage avec cette exposition : l’idée était intéressante ; le format proposé était nouveau, promettait d’être plus interactif et susceptible d’intéresser un vaste public ; et d’ailleurs, les informations en forme de « listes » ou de petites anecdotes pas toujours spécialement utiles rencontrent toujours un grand succès, parce qu’elles se retiennent facilement, sont généralement amusantes et sont toujours faciles à placer dans une discussion. Le fait de revivifier le « terroir parisien », de mettre en avant des côtés de la vie parisienne que l’on n’a pas l’habitude de voir être mis sur le devant de la scène, et de proposer de (re)découvrir des éléments du savoir-faire de la capitale étaient aussi intéressants – aussi bien pour les touristes que pour les parisiens eux-mêmes, qui sont bien souvent les premiers à pester contre leur ville ! Seulement, le projet n’a pas été correctement réalisé – il a été négligé sinon bâclé et laisse juste un sentiment d’incomplétude. La partie « boutique », où l’on peut se procurer certains des produits présentés (accessoires de maisons parisiennes, épicerie fine…) retient d’ailleurs plus longtemps les visiteurs que l’exposition en elle-même – ce qui tend à montrer d’une part, que la partie « expo » n’a pas forcément été très bien traitée ; d’autre part, que plutôt que d’informer et faire renaître une affection pour la ville, l’évènement avait plutôt une visée publicitaire ou promotionnelle. C’est un peu dommage…

img_9012

img_9015

img_9022

Tout n’est pas à jeter cependant : encore une fois, l’idée de base reste chouette et on apprend une ou deux choses, par exemple que de nombreuses bières spéciales sont produites en Île-de-France, tout comme des grilles d’aération « décoratives ». Ce n’est pas un savoir absolument indispensable, mais c’est amusant. Et, l’idée d’un évènement mêlant en permanence boutique, dégustation (donc partage) et exposition est intéressante et pourrait servir de modèle à d’autres évènements à venir. Mais pour ce qui est de Made in Paris, le projet semble inabouti – pour résumer, vous pouvez faire un crochet sur votre parcours si vous avez un quart d’heure devant vous et l’envie de déguster un bon café gratuitement, mais vous ne manquerez rien d’extraordinaire si vous décidez de ne pas vous y arrêter.

Made in Paris, évènement à l’Hôtel de Ville jusqu’au 22 octobre 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s